Un symbole de Liberté !

Ce soir-là, une amie me partageait son sentiment de culpabilité, son envie de reconsidérer ses choix de vie, qui pourtant lui convenaient bien, à elle et à sa famille… mais une Certaine Pression Sociale s’abattait sur elle, avec son regard, ses critiques…

Ce soir-là, toutes les deux on a refait le monde :
« Viens on monte sur le toit et on crie : De quoi je me mêle ! C’est ma vie !!! »
Libérées des jugements et de la pression, on a ri aux éclats, ce soir-là…
Enfin on croyait en être libérées… quelques jours plus tard, elle et moi, on a révisé nos choix et on s’est plié et on est rentré dans le moule…
Pression Sociale 1
Elle, moi, nous, – 0
Fin du game.

Mais attends pause !
Pression Sociale ? Tu dis ? Qui c’est celle-là d’abord ?

D’où elle se permet de décider qu’il faut faire comme ci et pas comme ça…
Non mais j’aimerai qu’on me dise… ?

Ce soir là, une étincelle s’est allumée au fond de moi, et j’suis montée sur le toit à ma manière : Dessiner
Et surtout ne pas rester là,
à rêvasser… parce que la pression sociale voudrait que je me taise sans discussion, sans disruption…

Alors cette discussion j’ai en ai fait une illustration !

Alors cette illustration, j’en ai fait un t-shirt,

pour qu’il rappelle à toutes celles et ceux qui le porteront, cette nécessité de vivre libre
hors ou à l’intérieur d’un cadre, qu’importe ! mais vivre pleinement leur style, leurs codes, leur folie, leur clémence, leur rigueur, leur simplicité, leurs extravagances, leurs décalages, leurs réserves,
leurs changements d’avis, leurs choix, leurs non-choix,… sans Pression Sociale

Alors cette illustration, j’en ai fait un t-shirt,
pour lui dire à cette Dame :

« Chère Madame pression sociale,
D’où viens-tu? Qui es- tu pour guider nos pas…
Tu ne sais rien nous et tu veux nous imposer ton mode de vie, proclamer que nos différences sont synonyme d’incompétence, nous apposer une étiquette « anormal », faire de nous des parias…
Tu mets à nos côtés tes fervents ambassadeurs, comme pour nous rappeler ce que tu as décidé pour nous… comme pour nous culpabiliser de ne pas agir comme toi…
Chère Madame Pression Sociale Écoute-moi :
Tu n’es rien pour moi ! Et comme dirait les miens que tu as souvent bafoué
Couté ça manzel cé la vi-mwen ! Ta mwen ! Pa-taw ! »
(C’est ma vie. La mienne ! Pas la tienne)

Alors cette illustration, j’en ai fait un t-shirt,
pour que toutes celles et ceux qui le portent incarnent cette impulsion.

Ce soir-là est né un symbole de liberté !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.